Organisée chaque année depuis 2006, la tessonnade est une manifestation dédiée à la terre cuite, notamment la terre cuite comme matière archéologique. Potiers amateurs et confirmés, amateurs d’archéologie se côtoient sur fond d’animations grand public, d’expérimentations bon enfant et de conférences.

Cette année, la tessonnade a lieu à Salles (33) du 20 au 26 mai. On peut retrouver sur le blog de la manifestation le programme complet.

http://tessonnades.blogspot.fr/p/tessonnade-2012.html

On y découvre que le CRESS (Centre de Recherches et d’Etudes Scientifiques de Sanguinet) est partenaire de la tessonnade, permettant un déploiement des animations archéologiques autour de la hache polie (fabrication/usage) et du bouleau (production de récipient, de bétuline), mais aussi de la vannerie. Le programme évoque également des sorties botaniques. Ambitieux, certes, mais trop éclectique sûrement : en quoi cela colle-t-il à l’essence même de la tessonnade telle que présentée également sur le même site? Il serait bon de renommer cet élan généreux (et peut-être en cela mal canalisé, pagaillous comme diraient les gens du coin) afin de permettre d’assumer des animations diverses, oscillant entre découverte du milieu naturel, ethnologie, musicologie, archéologie, l’inévitable atelier raku (aussitôt que l’on parle poterie, aussitôt apparait quelqu’un prétendant faire du raku et conséquemment pondre des récipients moches, pardon, originaux) etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation