Imaginons : vous roulez sur une départementale du Sud ouest et là, votre regard est attiré par une bien curieuse pierre dressée en bordure de route. Où trouver de l’information sur ce méga caillou? Bien sûr, vous vous précipitez sur internet sitôt revenu chez vous (pour peu que le dit caillou pique votre curiosité suffisamment) où vous trouverez peut-être un peu d’information pas trop mauvaise. Nous vous proposons de franchir le pas et de vous  documenter à l’ancienne : rien ne vaut un bon bouquin! Rassurez-vous, nous n’allons pas lister une dizaine de pavés imposants aux titres somnifères ou des articles dans des revues dont vous n’avez jamais entendu parler.

En 2006 et 2009 sont sortis deux ouvrages sur le sujet des mégalithes (vous savez, les gros cailloux) dans le Sud-ouest :

_ en 2006 : Les premiers hommes du Sud-ouest, Préhistoire dans le Pays Basque, le Béarn, les Landes, par Marc Large, paru chez Éditions Cairn

_ en 2009 : Monuments mégalithiques en Aquitaine, par Alain Beyneix, paru chez Éditions Alan Sutton collection Passé Simple

Les puristes (autrement dit les archéologues et historiens monomaniaques) diront « qui est ce quidam nommé Marc Large qui se permet d’aborder un tel sujet? Que diable!  Alain Beyneix, lui, au moins, est un universitaire! » Les puristes auto-proclamés à qui cette pensée a gnognoté les lobes du cortex, je vous dis « au revoir, allez voir ailleurs si Guilaine y est! » (et je précise que j’admire beaucoup le travail de Jean Guilaine).

Effectivement, dans le paysage de l’archéologie régionale, Alain Beyneix n’est pas un inconnu; pour tout savoir ou presque de sa carrière, rendez-vous sur cette page. Ancien élève de Jean Guilaine et donc, néolithicien en pleine possession de ses moyens, il était logique qu’il s’autorise à publier un ouvrage grand public sur le thème du mégalithisme en Aquitaine. En revanche, qu’en est-il de Marc Large? Je suis sûr que certains d’entre vous le connaissent pour son occupation principale : dessinateur de presse. Il est aussi le créateur du seul festival dédié à la satyre en France Satiradax. Peut-être certains se rappelleront qu’il fut également animateur d’une chronique nature/patrimoine sur feu la chaîne de télévision Alégria. Et pour ceux qui lisent encore des livres (les plus de 30 ans, en gros), ils auront sans doute feuilleté ou acheté (ou trouvé, volé, arraché, pillé, confisqué, emprunté au choix) un des ouvrages publiés par cet auteur aux multiples facettes (Pyrénées sauvages, Landes secrètes, Xan de l’ours etc.). Là encore, les bien-pensants se permettront un « quoi? diantre! lire les œuvres d’un dangereux gauchiste -et mon dieu! peut-être même libertaire!- et agitateur public! Que nenni! » C’est en fait sa curiosité naturelle qu a poussé  Marc Large à mener des recherches sur le Passé de la région, principalement de l’Aquitaine méridionale, nouant des contacts avec différents chercheurs locaux, lisant abondamment et s’imprégnant sur le terrain des différents sites évoqués dans son ouvrage.

beyneixbouquinlargebouquin

Quels sont les points forts/faibles de chacun de ces ouvrages?

D’abord, l’un et l’autre ont une thématique de départ sensiblement différente. En effet, celui de Beyneix est exclusivement dédié aux mégalithes alors que celui de Large se veut une synthèse grand public sur le peuplement préhistorique du sud de l’Aquitaine. L’un et l’autre font se succéder des notices sur une sélection de sites. En guise de préambule, les deux auteurs font un point sur la thématique :

_ Beyneix contextualise en une dizaine de pages le phénomène mégalithique, pose des jalons chronologiques et typologiques et livre quelques anecdotes liées aux traditions locales et aux croyances populaires (d’autres diraient du folklore).

_ Large retrace en une vingtaine de pages les grandes étapes du peuplement ancien, de manière simple et cohérente. Cette synthèse se termine par le mégalithisme et une chronologie détaillée (et une photo de l’auteur devant une restitution de mammouth!).

Concernant le choix des sites, on constate immédiatement une différence majeure : la zone géographique envisagée par l’un et l’autre fait que le nombre de sites pour l’Aquitaine méridionale est plus important dans l’ouvrage de Marc Large. En effet, celui de Beyneix prend en compte l’Aquitaine administrative et donc des départements comme la Dordogne, la Gironde et le Lot-et-Garonne là où Large se limite aux seules Landes et Pyrénées-Atlantiques.

L’un et l’autre illustrent abondamment leur ouvrage de photographies, documents anciens, plans ce qui rend agréable la lecture.

Cela dit, les deux ouvrages n’ont pas la même finalité. Beyneix est un universitaire qui fait oeuvre de vulgarisation; en cela, son ouvrage se lit posément, chez soi ou dans le train. Il est là pour informer. Celui de Marc Large surprend par son format : petit et étroit. C’est le premier indice. Avant le préambule, on peut lire une mise au point sur la conduite à tenir sur les sites (notamment en prévention des fouilles illicites/pillages) accompagnée d’extraits du Code du Patrimoine. Deuxième indice. Enfin, chaque notice de site s’accompagne d’une feuille de route détaillée permettant de se rendre facilement sur les lieux évoquées. Dernier indice. Elle est là la différence majeure : Marc Large, fidèle à sa passion pour les randonnées et la découverte de lieux magnifiques et rares, informe pour mieux inviter à la rencontre avec le Passé. C’est un ouvrage sur le partage et l’émotion, tout en incitant à tutoyer les racines de l’humanité sur le terrain.

Il ressort que les deux ouvrages sont au final complémentaires, agréables à lire et porteurs d’informations intéressantes et justes. Il est cependant dommage que celui d’Alain Beyneix affiche un prix de 21€, alors que celui de Marc Large est vendu à 16, prix qui aurait dû être aussi celui de Beyneix, l’ouvrage n’atteignant pas 100 pages. Cela dit, ces deux ouvrages peuvent désormais être achetés neufs à un prix modique sur Amazon : celui de Beyneix à moins de 10€ et celui de Large à moins de 5€.

Pour terminer, il existe un article consacré au mégalithisme dans le seul département des Landes. Publié par Jean-Claude Merlet dans le Bulletin de la Société de Borda en 2009 sous le titre Le mégalithisme dans les Landes, il est téléchargeable sur le site Archeolandes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation