Le patrimoine bâti rural ancien du Lot-et-Garonne est évoqué dans trois articles parus dans la revue InSitu – Revue des Patrimoines. A noter que deux des articles sont signés Hélène Mousset, conservateur du Patrimoine au Service Régional de l’Archéologie d’Aquitaine (après être passée par le service Inventaire de la DRAC Aquitaine). On découvre dans ces articles quelques clés de lecture du bâti ancien, bien utiles dans une région où la persistance de certains archaïsmes fausse parfois la datation des bâtiments.

Alain BESCHI et Hélène MOUSSET, « La vallée du Lot en Lot-et-Garonne : inventaire topographique », In Situ, 6, 1995 : http://www.insitu.culture.fr/article.xsp?numero=6&id_article=mousset-691

Résumé : La remise en navigation du Lot est à l’origine du projet d’inventaire du patrimoine de la vallée dans sa partie lot-et-garonnaise. L’ampleur du territoire – 12 cantons riverains – et de la perspective historique – du Moyen Age à nos jours – imposaient d’emblée rigueur et objectifs clairs : méthode raisonnée de l’inventaire topographique pour un bilan homogène du patrimoine, fondée sur une enquête systématique du paysage bâti et du mobilier public, sans a priori. Le premier résultat est un catalogue patrimonial sous forme de bases de données. Mais ce corpus documentaire hétérogène et touffu n’est pas une addition de monographies : il peut et doit être interrogé et exploité comme un ensemble apportant une connaissance renouvelée du territoire. Sans prétendre réaliser une synthèse de la totalité des données pour l’ensemble de la vallée, les exemples qui vont suivre illustreront la façon dont le travail d’inventaire apporte réponses et nouvelles interrogations, concernant notamment l’occupation du sol, les paysages et l’architecture de cette partie de l’Agenais. Recherche de l’empreinte d’une époque déterminée, examen de la permanence des paysages bâtis sur la longue durée et observation des traces de mutations et flexions historiques, sont un triple niveau d’analyse attendu dans le cadre d’un inventaire sur un vaste territoire rural.

Hélène Mousset, « L’habitat rural des vallées de la Baïse et du Lot : contexte agraire et paysager », In Situ, 5, 2004 : http://insitu.revues.org/2337

Résumé : Un inventaire du patrimoine a été réalisé dans dix-sept cantons ruraux le long du Lot et de la Baïse. Ce territoire s’étend sur plusieurs secteurs géographiques et se caractérise par un habitat et des paysages variés. L’étude des relations entre l’habitation et les dépendances agricoles a permis d’envisager les systèmes agraires et leur évolution. En outre, l’ensemble des éléments bâtis du territoire ayant été pris en compte, cet inventaire rend possible une approche de l’histoire des paysages ruraux.

Alain Beschi, « Apports, limites et perspectives des méthodes « classiques » de datation du bâti en milieu rural : quelques exemples dans les vallées de la Baïse et du Lot », In Situ, 9, 2008,: http://insitu.revues.org/3587

Résumé : Les campagnes d’inventaire menées ces dernières années en Aquitaine dans les vallées de la Baïse et du Lot ont permis d’éprouver les méthodes généralistes de datation du bâti en milieu rural. Celles-ci nécessitent l’élaboration de critères fiables ainsi que la constitution de référentiels et d’outils typo-chronologiques. Les quelques exemples présentés ici s’attachent à montrer que, au-delà de la collecte de l’information patrimoniale sur un territoire, l’Inventaire, par son jalonnement chronologique, participe à la constitution d’un socle de connaissances sur l’histoire des campagnes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation