C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition d’une figure de l’archéologie landaise et régionale, le Docteur Paul Dubedat. De la part du Club Dubalen, nous exprimons nos sincères condoléances à ses proches dans cette terrible épreuve.

Le quotidien Sud Ouest revient sur sa carrière (source : http://www.sudouest.fr/2016/10/15/paul-dubedat-s-en-est-alle-2535530-3537.php) :

Paul Dubedat s’en est allé

Figure de l’histoire saint-séverine, Paul Dubedat s’est éteint à l’âge de 96 ans.
Figure de l’histoire saint-séverine, Paul Dubedat s’est éteint à l’âge de 96 ans. ©

Photo Archives Jean Paul Farbos

Paul Dubedat (Chevalier des arts et lettres et des Palmes académiques, Médaille de la ville), personnage éminent de l’histoire de Saint-Sever, s’est éteint jeudi matin, à l’âge de 96 ans, quelques jours à peine après son anniversaire (le 3 octobre). Gascon invétéré de Chalosse et du Bas-Armagnac, médecin radiologue à Saint-Sever, mais aussi arboriculteur et viticulteur, ce petit homme à l’œil vif, le béret rivé sur la tête, a intimement posé son empreinte d’historien passionné et engagé dans la vie de sa ville.

Conseiller municipal (1959-1989), maire adjoint (1971-1989) au côté de son ami Jean-Marie Commenay, comme délégué pour les affaires culturelles et la conservation du patrimoine, puis maire honoraire, Paul Dubedat était aussi membre du Comité culturel d’Aquitaine (1973-1982) et de la Commission régionale du patrimoine et des sites (1985-1999), sauveur notamment des orgues Cavaillé-Coll de l’abbatiale (1975-1980).

Mise en valeur du patrimoine

Tout en montant de nombreuses manifestations pour promouvoir le Cap de Gascogne, il a participé activement à son évolution touristique (camping, plantation et aménagement des rives de l’Adour, maison du canoë-kayak).

Vice-président puis président d’honneur de la Société de Borda (1979-1997), membre fondateur du Festival des abbayes et du Festival gascon, des Amis landais de Saint-Jacques-de-Compostelle et spécialiste du Camino Frances dans les Landes, Paul Dubedat était aussi l’un des derniers archéologues indépendants, à qui Saint-Sever doit les sondages de Morlanne (1966-1968), les fouilles et mise en valeur de la villa gallo-romaine du Gleyzia à Augreilh (1969-1984).

Fondateur du groupe de recherches archéologiques de Saint-Sever (Grass), il a organisé de nombreuses interventions sur des monuments dans le Sud-Ouest comme à Saint-Sever (Jacobins, abbaye bénédictine, architecture civile, fontaines et lavoirs), église Sainte-Eulalie et à Bahus Juzanx, Bessaut, Bonnefont (31), Goudosse, Hontanx, Labastide-Chalosse, Sarraziet, Mauras, etc. Jusqu’au bout, Paul Dubedat s’est investi et battu pour sa passion.

Principal acteur d’une mutation de la Halle aux Grains, ancien couvent des Dominicains, en centre socioculturel entre 1970 et 1989 – son œuvre inachevée, « pilier de la sauvegarde et de la mise en valeur du patrimoine historique de Saint-Sever », il était le créateur de l’actuel Musée de France des Jacobins, et son conservateur jusqu’à ce jour.

Obsèques lundi matin

Personne n’oubliera le docteur Dubedat, son tempérament, son humour, sa compétence, ses coups de gueule.

Il faut désormais continuer son œuvre, sans ses avis, pour répondre à son vœu quand il déclarait : « J’espère que ça continuera ! Il y a du boulot ! » Les obsèques du docteur Paul Dubedat seront célébrées lundi matin, à 10 heures, à l’abbatiale.

Sur Youtube, une vidéo tourne encore, celle d’une visite de sa chère villa d’Augreilh :

Un programme intéressant prévu autour de la question des bastides (source : http://www.sudouest.fr/2016/10/10/les-libertes-au-temps-des-bastides-2529161-4316.php) :

Les libertés au temps des bastides

Le pont du XIIIe siècle ouvrait sur le commerce de la bastide.
Le pont du XIIIe siècle ouvrait sur le commerce de la bastide. ©

Ph. J. S.

Ce samedi 15 et dimanche 16 octobre, Navarrenx sera le cadre d’un grand forum médiéval sous le thème des libertés à l’époque des bastides. L’association Bastides 64, porteur du projet, sera épaulée par la Société des sciences des lettres et des arts, la Fédération des bastides d’Aquitaine, le Pays d’art et d’histoire, le Conseil départemental, la Communauté de communes et la municipalité locale.

Plusieurs conférences

Samedi, l’accueil se fera dès 8 h 30, (café offert) à la mairie de Navarrenx, suivi de 9 à 17 heures, d’une série de conférences. Le lendemain, le dimanche, rendez-vous devant la mairie pour une visite guidée menée par Cécile Tison, animatrice du pays d’Art et d’histoire.

De plus, au cours de quatre conférences, des historiens exploreront le thème des libertés au Moyen Âge. Les connaissances ont beaucoup évolué ces dernières décennies. Pour Navarrenx, comment le rôle militaire imposé à la ville par la stratégie des princes a-t-il été vécu par les habitants ?

Seront présents Monique Bourin, médiéviste de renommée internationale ; Mireille Mousnier, spécialiste des bastides ; Benoît Cursente, médiéviste et directeur de recherches au CNRS, et Thierry Issartel, chercheur associé à l’UPPA.

Ces journées sont ouvertes à tous mais il faut s’inscrire pour les conférences par mail à forumnavarrenx2016@gmail.com ou par lettre à Forum Médiéval ; mairie ; 64190 Navarrenx. La participation aux conférences et à la visite du dimanche est gratuite ; le prix du repas du samedi midi ( 15 €) sera payable sur place.

Mardi 27 Septembre, au Pôle culturel de Saint-Pierre-du-Mont, une conférence est organisée en partenariat avec la Société de Borda et Radio MdM autour du thème Qu’est-ce que la Gascogne? Trois éminents spécialistes traiteront de la question, tant d’un point de vue historique, que géographique ou linguistique : Bénédicte et Jean-Jacques Fénié et Jean-Pierre Brèthes. Tous les trois sont par ailleurs membres du Conseil de la Société de Borda. La soirée promet d’être passionnante. On regrettera peut-être l’absence d’un quatrième spécialiste de la Gascogne, Guilhem Pepin dont les travaux sur la Gascogne du Haut Moyen Age et sur la Gascogne anglaise auraient pu apporter quelques éclaircissements supplémentaires bienvenus.

flyerconfgascogne_page_1 flyerconfgascogne_page_2

 

Le quotidien Sud Ouest propose comme chaque année la liste des lieux incontournables à visiter pour les Journées Européennes du Patrimoine. Voici donc ce survol régional (enfin, quand nous écrivons « régional », il faut comprendre Landes, Béarn et Pays Basque) :

source : http://www.sudouest.fr/2016/09/16/acc-lsixpoints-ww-arthez-d-armagnac-une-reconstitution-historique-au-domaine-d-ognoas-alambic-1804-comme-si-on-y-etait-dax-et-ses-12-joyaux-entrez-dans-la-crypte-acc-lsixpoints-ww-cagnotte-au-centre-culturel-du-pays-d-orthe-2502327-3530.php

1. Reconstitution historique à Ognoas

C’est une reconstitution historique originale qui sera proposée pour les Journées du patrimoine, au domaine d’Ognoas. Pour changer un peu et plonger le visiteur deux siècles en arrière, un bivouac sera remis sur pied, avec campements militaires et ses cantiniers (14 heures). Une parade à cheval avec défilé des troupes et salve d’honneur (15 h 45) ne manquera pas d’étonner. Jean-Paul Escalettes donnera une conférence sur « La gastronomie, vin et eau-de-vie de vin sous le Premier empire ». Exposition de figurines, tenues militaires. L’association Troisième bataillon des chasseurs de montagnes, division Harispe, sort le grand jeu. Gratuit. Demain, de 13 h 30 à 18 heures.

© Photo archives Pascal Bats

2. Dax : entrez dans la crypte

12 lieux dacquois sont à découvrir pendant le week-end. Les remparts, le musée de l’Hélicoptère, la fontaine Chaude, l’Atrium, la cathédrale… mais pas que. Certains préféreront les mystères que révélera la crypte archéologique de la rue Cazade. « En 1978, les vestiges d’un monument gallo-romain ont été mis au jour, dans la zone dite de l’îlot central. Ces vestiges sont interprétés par les archéologues comme appartenant à une basilique civile, lieu public de réunion, où de nombreuses activités avaient lieu », est-il révélé. Des animations autour du parcours d’exposition et de la thématique « Thermes et bien-être, un couple vieux de deux millénaires » sont au programme, ainsi que des cours de gymnastique douce et de relaxation. Demain de 10 à 18 heures, visite guidée.

© Photo archives Loïc Dequier

3. L’histoire paysanne à Cagnotte

Ce n’est pas rien. Il y a soixante-dix ans, le statut des baux ruraux changeait l’histoire du Pays d’Orthe et des Landes en général. La loi sur le statut du fermage et du métayage mettait un point d’arrêt à cette longue période d’asservissement des paysans landais. Il y aura matière à en reparler, mais déjà, demain, une journée forte s’annonce autour d’un colloque. Plusieurs conférences aborderont le sujet, s’appuyant sur le film témoignage de Sylvie Licard (notre photo), et sur l’enquête de Deborah Glassman, ethnologue. À ne pas manquer. Réservation au 05 58 73 06 02. Salle des associations, demain, de 9 à 12 heures et de 14 à 16 heures. Plus de détails sur centrecultureldupaysdorthe.com

4. Bénesse-Maremne à la lueur d’une bougie

La commune comme on la voit rarement… Un circuit dans les rues à la lumière des bougies est proposé. Il sera jalonné d’étapes valorisant l’histoire citoyenne de cette cité. L’occasion de découvrir un lieu dans lequel les natifs de Napoléon ont vécu, un lieu où les traditions agricoles et gasconnes ont su garder une place. Ce soir, de 20 h 30 à 23 heures. Rendez-vous à l’ancien fronton, derrière l’église.

© Photo archives Isabelle Leparoux

5. Des surprises aux Archives départementales

C’est un grand classique qui vaut déjà le détour juste pour sa construction en verre (2007). Les expositions s’y succèdent (à voir d’ailleurs, « 14-18 : des affiches et des hommes »). Mais rien que le lieu est unique : le centre de conservation des archives s’étend sur 5 113 mètres carrés, 17 kilomètres de rayonnage. Demain, à 14 h 30, 16 h 30 et dimanche à 15 et 17 heures : visite guidée et quiz (durée 1 h 30). À 14 h 30 et 16 h 30, atelier « Faire sa généalogie ». Demain, à 14 et 16 heures et dimanche à 14 h 30 et 16 heures : rallye architecture (piéton, durée environ 2 heures), sur neuf thèmes du XIXe siècle à nos jours, jeux et énigmes adaptés aux adultes et aux enfants.

6. Saint-Paul-lès-Dax : à la bonne heure

Le magnifique mécanisme de l’horloge de la République fait l’objet d’une exposition, à la grange de Christus. Une horloge marquant le temps républicain, datant de la séparation de l’Église et de l’État. Gratuit, demain et dimanche, de 15 à 19 heures.

7. Saint-Sever fait l’inventaire

Le patrimoine, oui, mais lequel ? Dimanche, à 10 heures, place à une conférence sur la méthodologie de l’inventaire patrimonial. En s’appuyant sur des exemples concrets, Marie Ferey, chargée de mission, expliquera comment analyser le patrimoine d’une ville telle que Saint-Sever. Puis à 11 heures, « L’Aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine (Avap), prévue fin 2016, quelles conclusions ? ». À 14 heures, visite guidée des hôtels particuliers de la ville, etc.

8. Un circuit historique à Roquefort

« Le roc sur fort », a bien changé depuis le IXe siècle. La forteresse, d’abord érigée au-dessus de la confluence des deux rivières Douze et Estampon, devint un castelnau où la présence religieuse fut particulièrement importante. Dimanche, à 14 et 16 heures, circuit commenté présentant les bâtisses et venelles du Moyen Âge. Visite de l’église Sainte-Marie et des arènes. Rendez-vous à la mairie.

source : http://www.sudouest.fr/2016/09/16/bearn-nos-idees-de-visites-a-l-occasion-des-journees-du-patrimoine-2497465-4344.php

Chapelles médiévales à Arthez-de-Béarn

Visite des chapelles de Caubin, Cagnès et N’Haux. Ces chapelles symbolisent la richesse d’Arthez sur la voie du Puy des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. La plus connue est celle de Caubin, ancienne commanderie de l’Ordre de Malte. Elle fut édifiée sur ordre de Gaston IV le Croisé. il reste encore aujourd’hui la chapelle romane qui abrite le gisant d’un chevalier de Malte, de style gothique.

Samedi et dimanche. De 9 h à 20 h. Samedi à 15 h, contes féeriques à la chapelle du Cagnès ; à 17 h, concert d’Il Momento Vocale à la chapelle de Caubin (libre participation). Contact : 05 59 12 30 40.

Maison du jambon de Bayonne à Arzacq-Arraziguet

La Maison du jambon de Bayonne permet de découvrir le savoir-faire des hommes, l’histoire millénaire et la culture autour des produits de charcuterie, salaison, jambon de Bayonne qui ont longtemps constitué la seule source d’épargne alimentaire avant le développement des procédés de stérilisation, de pasteurisation et usage du froid mécanique, sans oublier le sel de Salies-de-Béarn.

Route de Samadet. Contact : 05 59 04 49 93. Samedi de 10 h à 12 h et de 14 h 30 à 18 h, visite libre.

Château d’Audaux

Un édifice remarquable quadrangulaire de style Renaissance. Du XVe au XXe siècle, cinq siècles d’histoire béarnaise, française et internationale. Samedi à 14 h 30, visite commentée et unique du château de Gassion.

Château de Coarraze

Le château de Coarraze© Photo Le Déodic David

Une tour médiévale, une partie Renaissance fréquentée par Henri IV durant son enfance. Samedi et dimanche de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 18 h, visite libre ; samedi et dimanche à 14 h, 15 h, 16 h et 17 h : visite commentée (5 €, 2 € – 12 ans). 7 bis, rue des Pyrénées. Contact : 05 59 61 10 27.

Musée des vieux outils à Garlin

Samedi et dimanche, exposition de 2 500 outils agricoles et d’artisanat du Sud-Ouest, de 10 à 18 h.

Jardin du poète et des anges à Gestas

Jardin d’artiste et potager d’inspiration médiévale au pied d’une maison forte du XIVe siècle. Samedi à 19 h, soirée terra poétique : « En-Jeux poétiques » de Nicolas Loustalot suivis du duo Txori par Cynthia Chicorp (danse contemporaine) et Julen Achiary (percussions et voix). Entrée 8 €, gratuit pour les enfants. Réservation 06 15 10 42 42 ou janusz.malik@wanadoo.fr

Camps de Gurs

Le camp de Gurs se situe entre les communes de Gurs, Dognen et Préchacq-Josbaig, sur une lande. Il fut construit en mars-avril 1939 pour héberger les républicains espagnols et les volontaires des brigades internationales. Au moment du conflit franco-allemand, Gurs devient un camp d’internement.  Dimanche de 15 à 17 h, visite guidée (à 20 km d’Oloron-Sainte-Marie).

Eglise Saint-Blaise à L’Hôpital-Saint-Blaise

L’église Saint-Blaise© Photo Barcoïsbide Pierre-Alex

Édifice représentatif de l’art roman avec des influences hispano-mauresque. Unique vestige d’une ancienne halte pour les pèlerins en route vers chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Contact : 05 59 66 07 21. Samedi et dimanche 10 h-13 h / 14 h-19 h : visite libre, spectacle son et lumière. Samedi et dimanche à 11 h, 15 h et 17 h, visite commentée. Rendez-vous devant l’église (4 €, 2 € pour les moins de 16 ans).

Château de Morlanne

Samedi, démonstrations de sculpture, marqueterie, ébénisterie et tapisserie, de 10 h à 17 h. Visite libre du château de 10 h à 19 h tout le week-end.

Dimanche, visite insolite du village chantée et théâtralisée par Los Hardidets, à 17 h ; bal à 18 h, cour de la maison Belluix avec Christain Josuer des Menestrers Gascons.

Col du Soulor

Le col du Soulor© Photo Archives Bonnaud Guillaume

Samedi, à 14 h 30, randonnée commentée, lecture de paysage et mémoire de site. Réservation auprès de l’Office de tourisme du Pays de Nay, 05 59 13 94 99.

Tour de Grède à Oloron-Sainte-Marie

Édifice fortifié du XIIIe siècle : la tour abrite une exposition autour de la faune pyrénéenne et offre un belvédère à 360° sur la ville. Samedi et dimanche, de 11 h à 18 h, visite libre. Samedi, de 11 h à 18 h et de 20 h à 22 h 30, exposition « 17 Octobre 1952, observation d’objets étranges dans le ciel d’Oloron par l’association Ovni Pyrénées. 50, rue Dalmais. Contact : 05 59 39 99 99.

Eglise Sainte-Marie à Oloron-Sainte-Marie

Ancienne cathédrale, Sainte-Marie fut le siège de l’évêché jusqu’à la Révolution.
Samedi et dimanche de 8 h à 19 h, visite libre, de 11 h à 18 h, ouverture du trésor. Dimanche de 17 h à 17 h 30, visite commentée par Anne Giannerini, guide du patrimoine. Place de la Cathédrale. Contact : 05 59 39 99 99.

Maison Francis-Jammes à Orthez

La Maison Chrestia dite « Francis Jammes », date de 1781. Architecture style béarnais, logis principal, dépendances et grange. Derrière la maison, un puits construit en galets du gave. C’est ici que le grand poète Francis Jammes (1868-1938) vécut de 1897 à 1907 et qu’il composa plusieurs de ses œuvres majeures. La maison héberge une exposition permanente sur la vie et l’œuvre de Francis Jammes, ainsi que des expositions thématiques temporaires.

Samedi et dimanche, visite guidée sur les évolutions au temps de Francis Jammes à 15 h à la maison Chrestia, « Francis Jammes, ses héros littéraires Don Quichotte, Robinson Crusoé, Paul et Virginie… », expo temporaire, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h.

Tour Moncade à Orthez

La Tour Moncade à Orthez© Photo Rachel Gervais

Présentation au rez-de-chaussée du donjon d’une copie du livre de chasse, avec textes et exposition d’agrandissements des enluminures. Projection d’une visite filmée racontant et présentant l’histoire du château Moncade, ainsi qu’un film 3D. Exposition sur Gaston Fébus. Reconstitution du château Moncade au XIVe siècle avec le Bourg Moncade (maquette avec son et lumière). Panorama sur le vieil Orthez sur la terrasse.

Château de Pau

A l’occasion des Journées du patrimoine, le son et lumière « Henri IV, l’histoire d’un roi » sera de nouveau donné dans la cour d’honneur du château de Pau, vendredi et samedi de 21 heures à 22h45 (projections de douze minutes en continu). Entrée gratuite.

Temple maçonnique à Pau

Construit en 1914, temple maçonnique du Grand Orient de France recevant les loges maçonniques des principales obédiences adogmatiques françaises représentées à Pau. Il est décoré des symboles maçonniques et locaux. L’occasion de démystifier son image. Inscriptions obligatoires au 05 59 27 27 08.

Les salines de Salies-de-Béarn

Présent naturellement sous les Pyrénées depuis des millions d’années, le sel de Salies-de-Béarn est protégé en profondeur dans des eaux dix fois plus salées que l’eau de mer. Cette eau de source salée, découverte selon une légende ancienne lors d’une battue au sanglier, est d’une richesse exceptionnelle en magnésium et oligo-éléments. Découverte d’un mode de production authentique et traditionnel qui permet d’obtenir du sel Gros, de la fleur de sel et des eaux mères. Les Salines présentent le sel de Salies à travers le temps, de sa formation à son mode d’exploitation actuel, en passant par son utilisation à travers les âges et son union historique avec le Jambon de Bayonne.

Tour Monreal à Sauveterre-de-Béarn

Tour de Monreal à Sauveterre© Photo Archives Duzert Jean-Louis

Cette tour du XIIIe siècle accueille une reconstitution de Sauveterre et une exposition moderne et multimédia sur l’histoire et le patrimoine médiéval du Béarn. Samedi et dimanche. Tarifs : 1/2 tarif. De 10 h à 12 h et de 14 h 30 à 18 h 30.

Fort du Portalet à Urdos

Construit en 1842 sous ordre de Louis Philippe pour garder la frontière des Pyrénées, le fort du Portalet semble posé contre une falaise dominant le gave d’Aspe. Avec le chemin de la Mâture, il est l’un des sites les plus pittoresques des Pyrénées. Chargé de protéger la route du col du Somport contre des incursions espagnoles, le fort du Portalet (en béarnais signifie « petit portail ou petit passage ») doit sa célébrité aux personnalités politiques qui y furent internées sous le régime de Vichy : Blum, Daladier, Reynaud, Mandel, Gamelin, puis après-guerre Pétain. Samedi et dimanche, visites à tarif réduit à 10 h et 14 h 30. Réservation obligatoire au 05 59 34 57 57 (Office de tourisme). La visite du matin se terminera par une garbure, la visite de l’après-midi par un goûter.

source : http://www.sudouest.fr/2016/09/14/ne-pas-publier-pays-basque-dix-idees-de-visite-lors-des-journees-du-patrimoine-2497440-4900.php

Au coeur de Chiberta à Anglet

Samedi, le Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement  des Pyrénées-Atlantiques animera deux visites commentées du quartier de Chiberta avec balade au cœur du pignada, aperçu des villas et découverte du jardin de la villa Prinkipo.

30 personnes maxi par visite. Sur réservations auprès du CAUE 64 au 05 59 84 53 66. Départ du parking entre le sentier du pavillon chinois et l’allée des Chanterelles à 14heures (visite quasi complète) et à 16h30.

Le théâtre et la mairie de Bayonne

La Scène nationale Sud Aquitain proposent des visites guidées du théâtre : scène, dessous de scène, loges. Samedi, départ de visite toutes les 1/2h, de 14heures à 17heures. Dimanche de 10heures à 11h30 et de 14heures à 17heures. Entrée côté mairie, avenue du Général-Leclerc.

Des visites guidées de la mairie sont également proposées ce week-end avec découverte du grand salon, de la salle du Conseil municipal et du salon des mariages.

Ces samedi et dimanche, de 10heures à 12heures et de 14heures à 17h30.

© Photo Archives Jean-Daniel Chopin

Le phare et la pâtisserie Miremont à Biarritz

Inauguré en 1834 et haut de 73 mètres au-dessus du niveau de la mer, le phare de Biarritz qui domine le cap Hainsart est fier de ses 248 marches. 

Ces samedi et dimanche, il sera ouvert de 10 heures à midi et de 14 heures à 18 heures. Entrée libre.

Place Clemenceau, des visites commentées de la pâtisserie Miremont seront proposées, samedi et dimanche, à 11 heures et 18 heures. Cette institution de Biarritz a ouvert en 1872. Sa façade et son intérieur sont classés. Tél. 05.59.24.01.38.

Renseignements auprès de l’office de tourisme de Biarritz au 05.59.22.37.00

La villa Leihorra à Ciboure

Les propriétaires de la villa Art déco des années 30  à mi-hauteur de la colline de Bordagain ouvrent leurs portes ces samedi et dimanche. Les visites commentées débuteront à 11heures, 14heures, 15heures, 16heures, 17heures et 18heures. Tarif : 5 euros.

Réservations au 05.59.47.64.56.

Valérie Lannes ouvre les portes de la villa Leihora© Photo Archives Arnaud Dejeans

Le château de Gramont à Bidache

Samedi, l’association Bidache culture et l’office de tourisme du Pays de Bidache proposent trois visites guidées du château de Gramont. Au menu : un voyage à travers six siècles d’histoire et d’architecture avec, du haut du donjon du XVe siècle, un panorama unique à 360° sur la vallée de la Bidouze et la chaîne des Pyrénées.

Départ des visites de 11heures et 15heures de l’office de tourisme (1, place du Fronton). Pour celle de 16h30, rendez-vous devant la porte d’entrée du château.

Dimanche, visite libre de 10heures à 12h30 et de 14heures à 18heures.

Renseignements au 05 59 56 03 49.

© Photo Archives Jean Weber

Abbadia et Saint-Vincent à Hendaye

Deux promenades sont proposées samedi, à 10 h 30 et 14heures au cœur d’Hendaye. L’église Saint-Vincent sera détaillée sous toutes ses coutures, de sa croix cyclique à ses galeries, vitraux, retable… Clou de la visite, les participants pourront exceptionnellement monter au clocher. Gratuit. Inscription à l’office de tourisme (limité à 18 personnes).

Inscriptions au 05 59 20 00 34.

L’orgue de Saint-Vincent a été restauré en juillet 2009© Photo E. A.

Sur la corniche, des visites du château Abbadia (sans l’observatoire seront proposées ces samedis et dimanche à 10heures, 10h30, 11heures, 11h30, 14heures, 14h30, 15heures, 15h30, 16heures, 16h30 et 16h45.

Durée de la visite : 50 minutes (sans l’observatoire). Réservation obligatoire au 05.59.20.04.51. Tarif unique (à partir de 6 ans) : 4,50 €.

Dans l’observatoire, libre d’accès, les élèves du Lycée des métiers d’art de Coarraze-Nay présenteront leurs travaux : taille de pierre, menuiserie, tapisserie.

© Photo Archives Jean-Daniel Chopin

Balade patrimoniale sur la Rhune

Dimanche la 7e Marche du patrimoine est proposée par la mairie d’Urrugne avec l’association Jakintza sur les pentes de la Rhune. Au programme : trois heures de balades pour découvrir monuments funéraires, pastoraux, militaires, sur un site témoin de quatre siècles de pastoralisme.

Départ à 9heures de la ferme  Larretxeko Borda (dénivelé 300m)

Renseignements auprès de l’office de tourisme d’Urrugne au 05.59.54.60.80.