Émoi dans les médias régionaux et nationaux : une sépulture a été mise au jour dans la dune du Pilat (Gironde) suite à l’érosion massive subie par le littoral cet hiver.

C’est d’abord France Bleu Gironde qui s’est fait l’écho de la découverte dès le 7 avril au matin, sous le titre « Découverte probable d’une nécropole de l’âge du fer sous la Dune du Pilat« , interview de l’archéologue lot-et-garonnais Philippe Jacques à l’appui (il est le premier à être intervenu après qu’un touriste ait signalé la présence de la sépulture à l’air libre) : http://www.francebleu.fr/infos/fouilles-archeologiques/decouverte-probable-d-une-necropole-de-l-age-du-fer-sous-la-dune-du-pilat-1424845

L’après-midi, le quotidien Sud Ouest reprenait l’information sous le titre « Découverte probable d’une nécropole de l’âge du fer sous la Dune du Pilat » (le même que France Bleu) : http://www.sudouest.fr/2014/04/07/decouverte-probable-d-une-necropole-de-l-age-du-fer-sous-la-dune-du-pilat-1518526-2733.php

Un heure après, le quotidien 20Minutes y allait aussi de son article sous un titre différent avec l’accroche catastrophiste du moment « Les tempêtes de l’hiver révèlent une urne funéraire au pied de la dune du Pilat » : http://www.20minutes.fr/culture/1345101-les-tempetes-de-l-hiver-ont-revele-un-site-archeologique-au-pied-de-la-dune-du-pilat

Puis, dans l’heure suivante, c’était le site de TF1 qui se faisait aussi l’écho de la découverte sous le titre ironique « Dune du Pilat : merci l’érosion ?! » : http://lci.tf1.fr/science/histoire/dune-du-pilat-une-necropole-de-3000-ans-probablement-decouverte-8395931.html

Le soir-même, FranceInfo prenait le risque de majorer la découverte « Dune du Pilat : une découverte archéologique majeure » : http://www.franceinfo.fr/actu/dune-du-pilat-une-decouverte-archeologique-majeure-1378087-2014-04-07

Et aujourd’hui, 8 avril, ça continue.

Dès ce matin 8h, Francetv Info publiait en ligne l’article « Une urne funéraire de l’âge de fer découverte sur la dune du Pilat » : http://www.francetvinfo.fr/culture/une-urne-funeraire-de-l-age-de-fer-decouverte-sous-la-dune-du-pilat_571592.html

Deux heures après, le quotidien La Charente libre attrapait la balle au bond sous le titre trop détaillé « Dune du Pilat: découverte d’une urne funéraire, indice probable de la proximité d’une nécropole » : http://www.charentelibre.fr/2014/04/08/dune-du-pilat-decouverte-d-une-urne-funeraire-indice-de-la-proximite-d-une-necropole,1889463.php

Et deux heures plus tard, vers midi, la radio Europe 1 mettait en ligne son propre article sur le sujet sous le titre « Une « découverte archéologique majeure » sous la dune du Pilat » : http://www.europe1.fr/France/Une-decouverte-archeologique-majeure-sous-la-dune-du-Pilat-1938653/

Bref, ce n’est qu’un aperçu car l’info continue d’être relayée sur la toile. Quoi de neuf sous le soleil? Cette découverte est-elle si exceptionnelle?

Désolé de tempérer l’ardeur des journalistes, mais non, il n’y a rien d’étonnant, ni dans la présence de vestiges dans la Dune du Pilat, ni dans l’existence possible d’une nécropole dans cette partie de la Gironde. En effet, concernant la Dune du Pilat, on sait depuis longtemps que ce prodige du paysage du littoral girondin s’est formé progressivement depuis quelques siècles à peine et que des traces anciennes de peuplement y sont conservées (ce sont les fameux paléosols) : fours à goudron antiques et médiévaux, habitats de l’Age du fer, structures à sel protohistoriques etc. Concernant le Premier Age du fer, dès la fin XIXe-déb. XXe, les travaux de l’archéologue amateur Bertrand Peyneau (originaire de Mios) mettaient en évidence la présence de plusieurs dizaines de sites de cette période, principalement des nécropoles. Diverses découvertes ponctuelles dans la seconde moitié du XXe siècle sont venues confirmer la probable existence d’un peuplement dense dans la basse vallée de la Leyre entre les 8e et 5e siècles avant notre ère, peuplement venant possiblement préfigurer la constitution du peuple Boïate. Bien entendu, ce fort relais médiatique d’une découverte assez peu extraordinaire (dans les Landes, depuis la fin des années 90, ce sont plusieurs centaines de sépultures de la même période qui ont été mises au jour!) s’explique par le fait que la dune du Pilat est un lieu touristique incontournable, nationalement connu. Cela évoque les vacances et y voir associée la présence presque incongrue d’un site archéologique suscite un émoi finalement assez logique. En plus, cela permet de continuer à évoquer l’érosion littorale, entretenant à demi-mot le catastrophisme déjà largement étalé tout le long de l’hiver dans des articles plus indigestes les uns que les autres.

Nous ne saurions trop conseiller tant aux journalistes mal informés qu’aux internautes inondant de commentaires souvent limites, parfois stupides les bas de pages des articles précités, de lire le mémoire de maîtrise de Marie Bilbao : « Les sépultures du Premier Age du Fer autour du bassin d’Arcachon et de la basse vallée de la Leyre » soutenu en 2005 à Bordeaux 3 dont voici un résumé http://www.archeolandes.com/documents/arcachon_fer.htm (les liens vers les trois tomes du mémoire sont aussi sur cette page). C’est non seulement très documenté, intelligemment mené, mais en plus agréable à lire, ce qui est rarement le cas pour ce type de travail.

Au-delà de la simple découverte, nous sommes quand même relativement inquiets de la soudaine mise en lumière des sites archéologiques du littoral : isolés, non surveillés, ils sont vulnérables. Nous faisons malheureusement le pari que, dans les jours ou les semaines à venir, des pilleurs viendront donner des coups de pelle dans le secteur de la découverte… voire même des curieux venant chercher leur part de rêve comme ces familles démantelant les paléosols de Soulac le dimanche en quête de vestiges, le tout bien entendu dans une complète méconnaissance des lois régissant le Patrimoine archéologique.

Pour finir et contextualiser agréablement cette découverte (il faut d’ailleurs saluer le civisme du touriste ayant signalé la présence de l’urne), nous vous recommandons de lire le catalogue de l’exposition « Six pieds sous terre il y 3000 ans, archéologie des landes de Gascogne« , par Marie Bilbao et Hervé Barrouquère : http://clubdubalen.fr/bibli/6pst.pdf

One Thought on “Le public aquitain découvre l’Age du Fer!

  1. Il faut quand même reconnaître que l’archéologue Philippe Jacques est très réactif en matière de médiatisation des découvertes. En effet, c’est assez souvent que le quotidien Sud Ouest évoque les différentes recherches qu’il mène dans la région d’Arcachon ou dans son département d’origine, le Lot-et-Garonne. Pas un de ses homologues aquitains, sauf peut-être Christian Chevillot en Dordogne, ne possède autant de visibilité auprès du grand public. Là où certains verraient sans doute de la mégalomanie, nous préférons y voir une volonté tenace de faire exister l’archéologie, la recherche dans les médias. Eh oui, il y a une archéologie française! Tout ne se passe pas en Egypte ou en Amérique du sud!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation