Source : http://www.sudouest.fr/2015/11/02/fouilles-en-centre-ville-la-tour-castrale-retrouvee-2172957-2918.php

Fouilles en centre-ville : la tour castrale retrouvée

Publié le 02/11/2015 à 03h47 , modifié le par Marceau Bonnecaze

Ossements, céramiques et mobiliers ont, entre autres, été exhumés lors des fouilles. Et on en sait désormais un peu plus sur la physionomie du secteur au Moyen Âge.

Fouilles en centre-ville : la tour castrale retrouvée

L’équipe d’archéologues amateurs bénévoles a fouillé le sol sans relâche durant 10 jours. ©Photo M. B.

Les fouilles dans le périmètre du marché municipal ont constitué une attraction importante la semaine dernière jusqu’à samedi soir. Les badauds, curieux par nature étaient nombreux à regarder travailler l’équipe des archéologues qui pioche ou, pinceau en main, mettaient à jour des vestiges du passé.

Comme prévu, le chantier des fouilles archéologiques s’est déplacé jeudi vers un espace compris entre la rue des Halles, face à l’église Saint-Vincent, et le marché municipal. Philippe Jacques, archéologue professionnel qui dirige le chantier, est satisfait du résultat car son équipe a exploré un secteur dont on soupçonnait qu’il recèle des vestiges du Moyen Âge. Et les fouilles ont confirmé cette hypothèse.

Depuis les fouilles de 2005, les archéologues étaient à peu près convaincus que la tour castrale se trouvait à proximité, mais encore faillait-il en avoir la preuve. Depuis jeudi, les découvertes sont édifiantes. Tout d’abord, sous le niveau de la nécropole, a été trouvé l’emplacement de cette fameuse tour de forme carrée dont le côté mesurait environ 13 mètres de long et l’épaisseur des murs évaluée entre un et un mètre quarante d’épaisseur. Le mur sud et une partie du mur ouest ont été découverts et mercredi prochain, une fouille ponctuelle portera sur le mur est. Par ailleurs, il a été mis à jour l’emplacement d’un large fossé de 13 mètres d’emprise qui entourait la tour et qui a été comblé au fil des siècles.

Ancien cimetière

Plus spectaculaire pour le public, la partie de l’ancien cimetière où ont été mises à jour des tombes et des allées. Ces tombes étaient apparemment parfois des caveaux familiaux, trois cercueils étant empilés les uns sur les autres. Mais que faire de ces ossements ? Ils seront tous retirés afin qu’ils ne soient pas broyés par les machines lors des futurs travaux de terrassement. Certains de ces ossements pourront être par la suite éventuellement étudiés par un anthropologue puis ils devraient être replacés dans le cimetière actuel de La Teste.

Samedi soir, Philippe Jacques dressait un bilan largement positif : « On a pu connaître l’organisation du cimetière que l’on ne connaissait pas vraiment et surtout confirmer le positionnement de la tour castrale, ainsi que l’emplacement exact du fossé. Sans oublier, la chronologie que l’on va pouvoir apporter par le mobilier récupéré dans la tour, notamment avec des morceaux de céramique du XIVe siècle. On va ainsi pourvoir dater précisément l’implantation de la tour. »

Le calendrier des fouilles a été respecté et les travaux concernant le carreau du marché vont se poursuivre comme prévu.

Marceau Bonnecaze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation