Nous traitions hier dans ce blog du très intense relais médiatique occasionné par la mise au jour d’une sépulture du Premier Age du Fer dans la dune du Pilat. Aujourd’hui 9 avril, cela continue et la qualité des articles est toujours aussi variable. Hélas, le pire côtoie le moins pire (pas de bons articles dans la mesure où tous les quotidiens et sites de radios n’ont fait que reformuler chacun à leur sauce l’information mise en ligne par France Bleu Gironde lundi matin).

La palme de l’article le plus stupide est à décerner à la page nautisme du Figaro. Ce dernier se permet de relayer l’info sous le titre « Chasse au trésor dans les dunes« . Titre ô combien malheureux en ces temps de pillages récurrents de sites archéologiques. Et je ne pense pas que Philippe Jacques, archéologue lot-et-garonnais à la longue carrière irréprochable, trouvera amusant de se voir comparer à un chasseur de trésor, autrement dit à un pilleur (oui, les pilleurs qui se font appeler chasseurs de trésors trompent facilement le grand public et les médias en jouant la carte de l’aventurier doux dingue, renvoyant à des rêves d’enfance et des récits dignes de Stevenson… sauf qu’il ne s’agit que d’une histoire bien terre à terre de gros sous, point barre. Et c’est encore pire quand ces individus malfaisants agissent en toute impunité dans des pays lointains, en Amérique latine par exemple, dépossédant les pays visités d’une partie de leur Patrimoine.).

Nous passerons rapidement sur les absurdités type « Leur temps de recherche est compté car les côtes sableuses reprennent du volume avec des dépôts de sable et de galets pendant la saison estivale. » Des galets dans la dune du Pilat? c’est nouveau, ça!

L’article se termine par un rapide panorama des différentes découvertes générées par les conditions climatiques particulières de l’hiver dernier en Europe de l’ouest (ciel! une contextualisation!), osant à la fin jouer sur la même thématique qu’avec le titre : « Les chasseurs de fossiles ont leur nouvel eldorado. » à propos de la plage fossilifère du Dorset (Angleterre), sous-entendu « y a plus qu’à se servir! ». Non, non et non! Il est loin le devoir d’exemplarité, elle est loin l’information sérieuse où l’on n’hésite pas à documenter son sujet d’un arrière plan juridique : on ne fait pas ce que l’on veut ni sur un site archéologique, ni sur un site paléontologique. Il y a des lois, il y a des codes, que ce soit en France ou ailleurs pour protéger ce qui appartient à la collectivité et non à de fumistes déterreurs d’artéfacts soucieux au mieux de remplir les vitrines de leur salon dans un élan d’onanisme mégalomaniaque, au pire de tirer bénéfice de leurs découvertes.

Monsieur ou Madame la quoi d’ailleurs? journaliste? pigiste? aligneur de mots en espérant que cela aura un sens? occupez-vous de nautisme, de loisirs de privilégiés, éventuellement de vagues et d’écumes si malgré ce que laisse penser votre prose, un peu d’inspiration vous anime, mais de grâce, arrêtez de parler d’archéologie, vous n’y entendez rien.

One Thought on “Et la palme de la stupidité est décernée à…

  1. dans le genre rapprochement malheureux, il faut aussi citer le site informatif Atlantico qui utilise pour illustrer la découverte, la fouille d’un squelette au pied d’un mur! Lien : http://www.atlantico.fr/atlantico-light/dune-pilat-touristes-origine-decouverte-archeologique-majeure-1036374.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation