Le Cress prépare les Tessonnades

Le Cress prépare les Tessonnades
Guillaume Parpaite et André Tartas, du Centre de recherches et d’études scientifiques de Sanguinet. © Photo Francis Nin

En présence de nouveaux élus et d’un public nombreux, le Centre de recherches et d’études scientifiques de Sanguinet (Cress) a tiré le bilan d’une année 2013 particulièrement riche en actions et événements, même si les fouilles archéologiques sont restées au point mort faute d’autorisation des instances nationales. Comme l’a expliqué le président André Tartas, la nouvelle réglementation en matière de fouilles oblige à utiliser des plongeurs professionnels et non amateurs. Pour ce faire, il a fallu entreprendre des démarches afin de changer de statut.

Un projet ambitieux

« En fait, précise André Tartas, la validation des plongeurs est faite par la Direccte Aquitaine (la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi). Mais n’ayant pas de compétence en la matière, un avis est demandé à l’Institut national de la plongée professionnelle (Inpp). À l’issue de ces tracasseries administratives, les plongeurs obtiennent le CAH (Certificat d’aptitude à l’hyperbare), devenant ainsi professionnels ou scaphandriers. Si pour l’heure l’intégralité des dossiers a reçu un avis favorable de l’Inpp, nous devons attendre le retour du courrier de validation de la Directe. »

Lors de ce bilan, le président des archéologues sanguinétois a rendu hommage à Raymond Sentucq pour la restauration de la pirogue, copie conforme d’une embarcation de 2 300 ans, actuellement exposée au musée de Saint-Sébastien (voir « Sud Ouest » du 6 février). Il a également salué les efforts de Philippe Camin, ancien conservateur des musées des Landes, « qui a beaucoup œuvré pour le Cress ».

Outre la participation aux Journées nationales de l’archéologie, les 6, 7 et 8 juin, où des responsables locaux expliqueront les techniques de fouilles subaquatiques au musée du Lac, le Cress prépare les Tessonnades dont le thème sera « Quand l’humain transforme la matière ». Une rencontre thématique sur la terre, l’eau et le feu qui se déroulera du 13 au 22 juin à l’espace Gemme. « C’est un projet ambitieux, a souligné André Tartas. Chaque jour, il y aura un atelier suivi d’un débat dînatoire animé par le responsable de l’expérience, un scientifique et un universitaire. »

Francis Nin

Article paru ce jour dans le quotidien Sud Ouest. Source : http://www.sudouest.fr/2014/04/15/le-cress-prepare-les-tessonnades-1525797-3542.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation