La communauté d’agglomération du Marsan a eu une bonne initiative en mettant en œuvre la valorisation du site castral de Bougue, à l’est de Mont-de-Marsan.

Bougue est la 3e commune du département à bénéficier à la fois d’une protection et d’une mise en valeur de sites de ce type après Labrit et Saint-Paul-en-Born.

Source : http://www.sudouest.fr/2016/07/04/sur-les-traces-de-ces-ancetres-un-peu-perchesqu-est-ce-qu-une-motte-feodale-2422314-3313.php

Bougue (40) : sur les traces de ces ancêtres un peu perchés

Un sentier de bois suspendu entre les arbres.
Un sentier de bois suspendu entre les arbres. ©

B. M.

Le site naturel et historique de Castets a été inauguré samedi. Nouvelle étape dans la constitution du Parc naturel urbain

A quelques foulées du centre de Bougue, après avoir enjambé la rivière le Ludon et gravi quelques marches un peu raides, le promeneur débouche sur une coursive en bois clair. Le sentier suspendu entre sol et cimes donne l’impression d’être en lévitation parmi le houx, les jeunes hêtres et les chênes matures. Le parquet flottant conduit le marcheur jusqu’à une plateforme d’où il domine le village et son histoire grâce à des panneaux d’information. Là, il découvre que l’endroit, naturellement bien protégé, a encore été surélevé par les hommes, pour mieux se défendre (lire ci-contre).

Les visiteurs les plus courageux peuvent prendre un bon bol d’air sur des boucles de 45 minutes, 1 h 30 ou 2 heures. Voire pousser jusqu’au Midou pour y chasser des yeux la loutre d’Europe.

Touristes et jeunes générations

Passerelles de bois, aire de pique-nique, panneaux pédagogiques… Le tout nouveau site naturel de Castets, à Bougue, a été inauguré samedi midi. Après les berges de la Midouze à Mont-de-Marsan et les Neuf Fontaines à Bostens, c’est donc le troisième site aménagé du Parc naturel urbain (PNU) du Marsan. « Étape après étape, nous mettons en valeur notre patrimoine naturel et historique pour le faire connaître tant aux touristes qu’aux jeunes générations. Biodiversité, histoire, culture, balade, sport, détente… Le PNU, c’est tout cela à la fois », se félicite la présidente de Mont-de-Marsan Agglomération, Geneviève Darrieussecq.

Une plateforme permet de dominer le village.© Photo B. M.

L’intercommunalité a apporté 110 000 des 170 000 euros nécessaires à l’aménagement du site de Castets. Les 60 000 euros restant ont été apportés par A’lienor, le concessionnaire de l’autoroute de Gascogne au titre du dispositif 1 % Paysages et développement, créé en 1995. « Le site de Castets fait partie de la centaine de projets d’aménagement soutenus par le concessionnaire, tout le long des territoires traversés par l’A 65 entre Langon et Pau », précise Julien Vergez, responsable exploitation et développement chez A’lienor.

Gaillères et Pouydesseaux

« L’aménagement du site de Castets est la concrétisation d’un rêve vieux de trente-cinq ans. Consciente de l’intérêt naturel historique du lieu, la mairie a tout fait pour en devenir propriétaire et pour dévier le fuseau autoroutier initialement prévu. Ce site, c’est une victoire pour Bougue », s’est enthousiasmé le maire Christian Cenet, en retraçant la génèse du projet.

Après Mont-de-Marsan, Bostens et Bougue, place maintenant au site de Massy, à Gaillères, lieu de promenade et de jeux déjà bien aménagé, et au Biome de Pouydesseaux, future station d’élevage d’espèces animales en voie de disparition, dont la construction est soutenue par l’Agglo au titre du développement touristique et de la protection de l’environnement.

Qu’est-ce qu’une motte féodale ?

L’espace naturel et historique de Castets se trouve au nord du village de Bougue, sur un éperon rocheux. « Le site est naturellement fortifié. Sur trois côtés, il y a des falaises qui dominent la confluence du Midou et du Ludon. Et sur le quatrième, un fossé large et profond. Sur ce plateau ont été érigées deux mottes castrales. En hauteur et proche de l’eau, c’est donc un endroit idéal pour ériger une motte castrale. Le site de Castets en compte deux et la commune, six, explique Jeanne-Marie Frintz, docteur en histoire médiévale. Il s’agit de fortifications de terre construites à l’époque médiévale (du Xe au XIIIe siècles) par les populations qui se regroupent pour se protéger. » Si les palissades et les tours en bois ont disparu, les levées de terre et les fossés défensifs se distinguent encore sous la végétation. Le site de Castets, à Bougue, qui vient donc d’intégrer le Parc naturel urbain du Marsan, constitue un patrimoine tout autant historique que naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation