Double actualité pour le site antique d’Excisum (Eysses, Lot-et-Garonne) : reprise des fouilles programmées sous la direction de l’universitaire Alain Bouet et projets scénographiques/muséographiques pour les vestiges déjà exhumés.

Source de l’article ci-dessous : Sud Ouest (http://www.sudouest.fr/2016/06/20/les-fouilles-reprennent-a-la-moindre-eclaircie-2406398-3900.php)

Les fouilles reprennent à la moindre éclaircie

Les fouilles ont été régulièrement interrompues par les averses, obligeant à protéger le site avec des bâches.
Les fouilles ont été régulièrement interrompues par les averses, obligeant à protéger le site avec des bâches. ©photo a. B.

Alain Bouet et ses étudiants sont de retour sur le site d’Eysses pour une 5e campagne.

Sa silhouette est désormais connue sur Eysses. Chaque année, Alain Bouet prend ses quartiers d’été en Lot-et-Garonne, quelques jours avant la Fête de la musique. « Nous avons fini de fouiller du côté du sanctuaire, nous allons pouvoir nous attaquer au quartier des habitations », explique l’universitaire toulousain qui, en 2012, a relancé les fouilles sur ce site découvert il y a une trentaine d’années, et qui encercle l’actuelle caserne des sapeurs-pompiers.

« Évidemment, nous pouvons chaque année travailler dans des conditions matérielles idéales grâce à la mairie : les terrains lui appartiennent », précise-t-il, alors qu’un nouveau contrat triennal a été signé l’an passé avec la municipalité.

Excisum ferait partie des dix plus beaux sites en France, mais il reste encore quelques campagnes de fouilles à entreprendre… « En tout cas, j’avais un peu peur que les vestiges aient souffert cet hiver, sous les bâches qui les protègent, mais j’ai été agréablement surpris. »

Un musée enrichi

Après avoir accueilli le colloque d’archéologues Aquitania l’année dernière, Villeneuve-sur-Lot attire toujours autant d’étudiants et de bénévoles, pour une campagne de fouilles qui se prolonge en général sur trois semaines, et qui prendra fin le 16 juillet. « Le fait de commencer tous les ans la nouvelle campagne de fouilles en même temps que la Fête nationale de l’archéologie, ça créer une dynamique, notamment avec l’espace musée. » Celui-ci se visitait gratuitement ce week-end, même si Marie-Laure Maréchal et Jean-Michel Garnier, le responsable du musée, envisagent une restructuration des collections pour mettre en valeur le résultat des dernières campagnes de fouilles.

Source de l’article ci-dessous : La Dépêche (http://www.ladepeche.fr/article/2016/06/20/2368960-les-grands-projets-du-site-d-excisum.html)

,

Les grands projets du site d’Excisum

Culture – Histoire – Archéologie

Marie Lemaréchal présente les découvertes effectuées sur le site d'Eysses./Photo DDM, F.P.
Marie Lemaréchal présente les découvertes effectuées sur le site d’Eysses./Photo DDM, F.P.

Marie Lemaréchal est responsable du service du patrimoine historique de la ville. Et il était évident et naturel qu’elle soit présente dans l’espace muséal d’Eysses, à l’occasion des journées nationales de l’Archéologie qui se déroulaient ce week-end. «De plus, ces journées correspondaient avec la reprise des fouilles du site par Alain Bouet et son équipe. C’est la 5e année que cet archéologue est présent sur le site, et les découvertes qu’il a pu faire vont nous permettre de mettre en valeur ce site historique». Ces journées, en fait, permettent un accès au grand public des sites archéologiques dans toute la France, «et ici, à Eysses, nous bénéficions d’une structure monumentale qui n’a que peu d’équivalent dans le sud de la France».

Mettre le patrimoine en valeur

La grande question qui est maintenant posée est de la manière de mettre ce patrimoine en valeur ? Des itinéraires culturels sont déjà programmés pour la rentrée de septembre, en partenariat avec le centre culturel et les écoles de la ville ainsi que des fouilles pédagogiques. «À l’issue de cette campagne de fouilles, nous en saurons un peu plus sur ce sanctuaire monumental. Quant à la mise en valeur, nous avons déjà des idées, des pistes de réflexion en nous basant sur ce qui a déjà été fait dans d’autres lieux. Le public souhaite maintenant que l’on présente l’archéologie sous un angle différent. Il souhaite se projeter, être en immersion. Tout cela ne peut pas s’improviser».

Les 5, 6, 12 et 13 juillet à 15 heures, une visite des fouilles est organisée. Renseignements et réservations auprès de l’office du tourisme au 05 53 36 17 30.

L’espace muséal est ouvert tous les jours des mois de juillet et d’août, de 14 heures à 18 heures. Renseignements et réservations auprès de la société d’archéologie au 05 53 70 65 19 ou 06 10 15 48 43.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation