C’est avec peine que de nombreuses associations patrimoniales d’Aquitaine méridionale ont appris le décès de Michel Mazarico, infatigable promoteur du patrimoine et de la culture de la côte landaise. Le quotidien Sud Ouest s’est fait l’écho hier de cette disparition (source : http://www.sudouest.fr/2014/07/01/le-marensin-gardera-michel-mazarico-en-memoire-1601754-3518.php) :

Le Marensin gardera Michel Mazarico en mémoire

Le Marensin gardera Michel Mazarico en mémoire
Michel Mazarico sur le site de fouilles de Pètre de Bin, à Vielle-Saint-Girons. © Photo

Photo Mémoire en Marensin

 

Le Marensin, cette petite bande de littoral landais bordée par les embouchures de deux courants, celui de Contis au Nord, et celui de Vieux-Boucau au Sud, vient de perdre l’un de ses plus ardents défenseurs. Michel Mazarico s’en est allé, quittant famille et amis, avec lesquels il aura partagé, depuis près de 25 ans, la mise en lumière d’une identité, au travers d’un patrimoine et d’une histoire parfois méconnue.Il fut en 1990 l’un des fondateurs de l’association Mémoire en Marensin, qu’il présida durant dix ans. Chercheur infatigable, rigoureux, pointilleux, exigeant envers lui-même, mais également fédérateur, il aura permis, au cours de ces années d’investissement, que soient portés à la connaissance de tous les traces d’un passé ignoré. C’est ainsi que des fouilles archéologiques permirent de recenser les fours à goudron anciens (du XVIe au XXe siècle) sur le territoire, et d’attester de la présence de cette activité dès l’Antiquité, puisque des vestiges de fours datant de cette période furent également découverts.

Plus récemment, il aura également œuvré à la conservation sur la commune de Saint-Girons, d’un puits filtrant datant du XIXe siècle. Il y a quelques jours encore, il avait partagé avec les membres de l’association une sortie culturelle à Contis. Les adhérents (plus de 300) de l’association Mémoire en Marensin, présidée par Jean-Jacques Taillentou, les élus des municipalités et du canton lui ont rendu un dernier hommage.

Cécile Aubry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation